Les châtaignes : un fruit très nutritif


On les appelle souvent marrons en cuisine (marrons glacés, crème de marron…), et pourtant ce sont bien les châtaignes, fruits du châtaignier, que l’on mange. Les fruits du marronnier d'Inde (qu'on trouve le plus souvent dans les villes ou les parcs), sont lovés dans une bogue avec des dents plus grosses et plus courtes et ne sont pas comestibles.

On récolte ces châtaignes au début de l'automne, en septembre-octobre.


Infos nutritionnelles


Source de minéraux : potassium et fer (nécessaires pour l’activité physique), magnésium (100 g de châtaignes permettent d'assurer 10-15% de l'apport quotidien recommandé), manganèse et cuivre (100 g de châtaignes apportent respectivement 15-20% et 10 % des apports quotidiens recommandés).

Source de vitamines : A, B, C et E



Les vertus de la châtaigne


De l'énergie bien assimilée : Riche en amidon, la châtaigne est un fruit très nutritif. Ses glucides ont une excellente digestibilité après cuisson, et ils présentent l'intérêt d’avoir un index glycémique bas (65, contre 85-90 pour la plupart des féculents). De ce fait, on évite une élévation rapide de la glycémie. La présence de vitamines du groupe B dans la châtaigne permet une excellente assimilation de ses glucides par l'organisme. D'où son intérêt dans la prévention des maladies métaboliques, telles que diabète, hypercholestérolémie, obésité. De plus, grâce à l'abondance de ses fibres, la châtaigne rassasie efficacement.


Des fibres bénéfiques pour le microbiote : ces fibres stimulent des bifidobactéries et des lactobacilles dans l'intestin, favorisent la diminution du taux de cholestérol, contribuent au maintien de l'intégrité de la paroi intestinale et au métabolisme du côlon. Elles sont également bénéfiques en cas de maladies digestives telles que la colite (sous diverses formes), la diarrhée due aux antibiotiques…


Un profil antioxydant : La châtaigne est une source intéressante de vitamines C et E, qui ont toutes deux des propriétés antioxydantes. Elle contient aussi des caroténoïdes et de la vitamine A dans des quantités appréciables.



La châtaigne en cuisine


Discrètement sucrée, la châtaigne s'emploie aussi bien en légume (cuite à la vapeur, à l'eau, en purée ou rôtie), que dans les desserts. Ces modes de préparation ne nécessitent pas l'adjonction de matières grasses.


Très fine, la farine de châtaigne peut remplacer tout ou partie de la farine de froment dans les crêpes et les gâteaux, auxquels elle apportera son délicieux arôme vanillé.


Crème de marrons maison : mélangez 1 kg de marrons cuits et réduits en purée, 500 g de sucre (à ajuster à son goût), un peu d'eau et faites cuire à feu doux environ 15 minutes.


Côté soin : Humectée avec de l'eau ou un hydrolat (eau florale), la farine de châtaigne donnera des masques de beauté très doux, à la fois purifiants et hydratants.

11 vues
20191102_121653 (2).jpg

Perrine BIJEIRE – Naturo-Nantes

7 bd François Blancho 44200 Nantes

07 66 71 13 30, perrine.bijeire@protonmail.com

Responsable de la publication : Perrine BIJEIRE – Naturo-Nantes

Hébergeur du site : Wix - Wix.com Inc. - 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 - +1 415-639-9034.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

©2020 by Naturo-Nantes.