Les techniques réflexes : quel est leur mode d'action ?



Les techniques réflexes sont associées à la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et à l’énergétique. La MTC envisage la santé de l'être humain dans sa globalité : physique, psychique et mentale. Le corps est rempli d’énergie vitale (Qi), dont le Yin et le Yang forment les 2 pôles, à la fois opposés et complémentaires. Ces 2 pôles, reliés aux cinq éléments ou cinq mouvements, animent et régulent l’énergie vitale de l’organisme.

La MTC et l’énergie : applications dans les techniques réflexes

Le principe général : l'harmonie

La notion d’équilibre et d’harmonie est au cœur de l’organisme. Toute perturbation, tout déséquilibre dans l’organisme peuvent conduire à certains troubles. Ainsi, une bonne circulation de l’énergie renforce le corps contre les agressions extérieures et le protège. L'élément fondamental : le Qi

L’énergie vitale, le Qi, circule dans tout l’organisme à travers les méridiens. Ce système possède une représentation corporelle qui permet de situer avec précision les différents points de pression et d’agir sur une perturbation de la circulation énergétique : à l’image des méridiens, certaines zones du corps comme les pieds, les mains et les oreilles comprennent un système énergétique qui leur est propre mais qui agit en relation avec l’ensemble de l’organisme.

Les deux pôles : le Yin et le Yang

Cette énergie a différentes qualités, elle est tantôt yin, attribuée au côté féminin et lunaire, tantôt yang, attribuée au côté masculin et solaire. L’excès comme l’absence d’une de ces deux énergies, peut entraîner des troubles, mais peut être rééquilibré à l’aide des techniques réflexes. Les cinq mouvements : Bois, Feu, Terre, Métal, Eau

Chacun des 5 mouvements ou éléments correspond à une énergie particulière qui dynamise spécifiquement les organes et les fonctions métaboliques en correspondance. Ce système envisage le rôle de l’organe au-delà de ses propres fonctions immédiates et l’intègre au sein de relations fonctionnelles globales et d’équilibres essentiels pour l’organisme. Exemple : le système respiratoire est associé à l’élément Métal et à la fonction du poumon (organe yin) et du gros intestin (viscère yang).


Les techniques réflexes, issues de la médecine traditionnelle chinoise, visent à maintenir l'harmonie de l'énergie à l'intérieur du corps ainsi qu'entre le corps et les éléments extérieurs.


La santé est en effet liée à la capacité de l'organisme de maintenir la dynamique nécessaire pour affronter les agressions. En contrepartie, la maladie se manifeste lorsque l'organisme a perdu sa capacité d'adaptation. Chaque individu possède une constitution particulière où les différents éléments interagissent, selon un équilibre qui lui est propre. C'est ce qu'on appelle le terrain. Chez deux personnes, un même symptôme (maux de tête, troubles digestifs par exemple) ne relève pas, a priori, d'une même cause, mais d'un déséquilibre propre à chacune d’elles. Pour que la santé se maintienne, l'harmonie doit résider dans chacun des éléments de l'ensemble, ainsi qu’entre les différents éléments. Et sur tous les plans : dans chacun des organes de l'individu, et entre ces organes ; dans l'individu, et entre l'individu et son environnement. Pour réguler le Qi de l’homme, les anciens chinois ont découverts qu’on pouvait agir de façon plus précise à travers certains trajets spécifiques, les méridiens, et également à travers les points réflexes présents sur certaines zones du corps (comme les mains, les oreilles, les pieds) et qui entrent en correspondance avec les organes du corps.


Points communs et spécificités de la réflexologie plantaire et du shiatsu :



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout