Si je me mettais à la natation ? 🥽

Pour moi, faire du sport répond à deux objectifs : entretenir ou améliorer ma forme physique, et me procurer une détente mentale et nerveuse. J’aime ainsi les sports axés sur l’entretien musculaire et sur la respiration car ils combinent les objectifs de maintien de la forme, d’équilibre, d’ancrage, d’appropriation du corps. Enfin, je pratique le sport pour me faire plaisir, il est impossible pour moi d’aller au sport si c’est une « corvée » ! Pour ces raisons, après avoir pratiqué une multitude de sports différents (danse classique, danse moderne, gym tonique, aérobic, etc.) j’ai trouvé dans la natation l’activité physique la plus adaptée à mon corps et à mon tempérament.


- La natation permet d'affiner son corps et se muscler dans l'eau La natation est un sport « complet » car elle ne cible pas qu’une partie unique du corps : elle sollicite en effet les bras, les épaules, les jambes, le dos, les abdominaux, etc. Grâce à la résistance de l'eau, chaque mouvement est amplifié et permet de brûler rapidement les graisses. En moyenne, pour une heure de nage, on perd près de 700 calories. En pratiquant régulièrement la brasse et le crawl, le haut du corps se développe et prend une forme harmonieuse. - Nager aide à augmenter ses performances cardiaques et respiratoires Pour améliorer son souffle, la natation est un excellent moyen : en nageant 30 minutes, deux à trois fois par semaine, on augmente sensiblement ses performances cardiaques et son endurance à l'effort. Si l’on n’a pas pratiqué d'activité physique depuis longtemps, on peut commencer en douceur et augmenter le rythme progressivement avec la natation : commencer par une longueur, se reposer, se laisser flotter sur le dos, etc. Puis augmenter progressivement le nombre de longueurs. A force d'entraînement, on peut facilement nager sur une distance de 2 km sans s’essouffler. Ce qui compte c'est la régularité. Mieux vaut nager un peu mais plusieurs fois dans la semaine, que deux heures une fois par semaine. - C’est un sport idéal pour le dos Pour muscler son dos et ses épaules, rien de mieux que la natation. Les kinésithérapeutes et ostéopathes recommandent souvent ce sport aux personnes souffrant de tensions musculaires et de problèmes de dos. Et en effet, ayant une scoliose depuis l’adolescence, on m’a toujours conseillé de faire de la natation, pour me muscler le dos. Et l'aspect musculation mis de côté, la natation permet également de soulager efficacement les douleurs au niveau du dos, comme les lombaires, en faisant travailler en douceur le corps, sans à-coup et sans solliciter les articulations. Lorsque l’on nage, on est en apesanteur, et il n'y a donc pas de chocs pour les articulations. - Il existe une grande variété d'exercices de natation Contrairement à ce que l’on pourrait croire en imaginant les longueurs de bassin, la natation est un exercice physique très varié, pas du tout monotone. Il existe plusieurs nages : brasse, crawl, papillon, dos crawlé Si l’on souhaite faire travailler le bas du corps et muscler ses jambes, on peut utiliser les palmes, et même les monopalmes, et pour le haut du corps, on utilisera un pullboy que l’on cale entre ses jambes… On peut se faire le programme que l’on souhaite : une longueur de brasse, puis une longueur de dos crawlé, etc. ou pas de programme non plus d’ailleurs, on est complètement libre. Cela me correspond bien car je n’aime pas trop les activités répétitives. - Pour profiter des bienfaits de l'eau Le premier atout de la natation est en effet l'eau ! En immersion, le corps est bien plus léger qu'en temps normal. Une sensation rendue possible grâce à la fameuse poussée d'Archimède qui réduit considérablement le poids du corps. Se mouvoir devient alors plus facile, et on peut se détendre en réalisant des pirouettes sous l’eau… Par ailleurs, en frottant le corps, l'eau stimule des capteurs sur la peau. Ce qui équivaut à une sorte de massage et a pour effet direct de relaxer le corps et l'esprit. Quand on est sujet au stress, évoluer dans l’eau est un excellent moyen de « faire retomber la pression ». Et si on ne me sent pas dans une forme olympique pour parcourir l'objectif des 20, 30, 40, 50... longueurs que l'on s'est fixé, on en profite simplement et on se laisse aller pour évacuer les tensions de la journée.



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout