Un jardin médicinal à portée de main

Pour traiter les petits maux du quotidien, prévenir certaines maladies bénignes ou se lancer dans une cure de détox, il suffit parfois de se pencher dans le jardin ou sur son balcon et de se servir de ce que la nature nous offre.



Les plantes qui nous entourent regorgent de bienfaits et il ne faut pas s'en priver. Cueillies au jardin ou sur le balcon, elles peuvent être utilisées directement, fraîches où séchées, et sans transformations complexes. En voici la présentation de quelques-unes, pour débuter un jardin médicinal.

1. Le thym, meilleur allié pour soigner


Commençons par une histoire. Celle de la guerre de Troie, déclenchée par l'enlèvement de la belle Hélène par le prince troyen Pâris. La légende raconte que chaque larme alors versée par Hélène, en touchant le sol, se transforma en buisson de thym. Cette plante, bénie des dieux de l'olympe, et devenue depuis lors symbole de courage et de force, accompagna nombre de soldats lors d’épopées et de bataille à travers toute l'histoire.

De la force et du courage, en effet, il lui en faut à cette petite plante pour pousser dans les lieux rocailleux où l'eau est parfois rare. Rustique, elle s’acclimatera partout dans un sol suffisamment drainé.


- Antibactérien, antiseptique, antifongique et expectorant, le thym (thymus vulgaris) révèle tous ses pouvoirs lors d'épisodes de rhume, bronchite, angine et autres affections de la sphère ORL. Le thym est une plante majeure pour se maintenir en bonne santé. Il est de plus très facile d'utilisation, en infusion où fumigation par exemple.

- Le thym peut aussi être indiquée lors de troubles liés à un état de fatigue, psychique où musculaire.

- Une infusion de thym pourra aussi servir en cas d'affections buccales, pour soulager gingivites et aphtes ou pour anéantir une mauvaise haleine.


Si le thym est une plante idéale et polyvalente contre toute sorte de maux, il reste bien sûr une plante aromatique indispensable en cuisine, pour son parfum si particulier et la saveur provençale donnée aux plats. Faites-lui une place au jardin ou dans votre appartement, il vous rendra bien des services tout au long de l'année.

2. La lavande, pour retrouver le sommeil


Son parfum délicat peut faire remonter des souvenirs d'enfance, vous faire voyager jusqu'en Provence. Si elle est dotée d'un bon ensoleillement, la lavande est facile à faire pousser. Elle offrira alors son parfum subtil et aromatique pendant de longs mois. Les fleurs récoltées juste avant la fin de la floraison pourront être séchées, idéalement à l'abri de la lumière pour conserver leur belle couleur qui égaieront les tisanes.


- Relaxante, calmante, antispasmodique, sédative, la lavande officinale (lavendula angustifolia), aussi appelée lavande vraie où lavande fine, recèle de nombreuses propriétés agissant notamment sur le système nerveux. Elle sera utile en cas de troubles du sommeil, en cas d'anxiété et de nervosité. Elle pourra faire diminuer le niveau de stress. Une infusion de lavande diluée dans un bain peut ainsi faire merveille, tout comme une simple inhalation.

- Elle est également antalgique. Ainsi, des tisanes pourront calmer les migraines comme les douleurs rhumatismales et articulaires. En externe, une infusion de lavande appliquée sur des compresses pourra soulager de légères brûlures, des piqûres d'insectes ou de petites plaies cutanées.


Avec la lavande, on peut même s'offrir une vraie séance d’olfactothérapie à domicile. Il suffit de frotter un épi au creux de ses mains et de respirer profondément : son parfum pourra alors apaiser et chasser un stress envahissant.

3. Le basilic, l’or vert du jardin


Le basilic est une plante incontournable, à la fois pour la cuisine et pour la santé. Cette plante au vert soutenu provient d’Asie du Sud et fut introduite en France au Moyen-Age. Son nom vient du latin basilicum, emprunté au grec basilikos, qui se traduit par « royal ». On le retrouve d'ailleurs parfois sous le nom d'herbe royale (en plus d'oranger des savetiers, pistou, basilic aux sauces, etc.). La culture du basilic nécessite une terre bien drainée, un arrosage régulier et une bonne luminosité (mais pas de soleil direct qui le fait brûler), ce qui renforcera son parfum. Pour obtenir de belles feuilles et prolonger la pousse, on pourra pincer l'extrémité des tiges, juste avant la floraison.

Il existe de nombreuses espèces de basilics mais là variété la plus généralement employée en thérapeutique est Ocimum basilicum, de la famille des lamiacées. Les parties utilisées en herboristerie sont les feuilles et les sommités fleuries, que l'on peut utiliser fraîches où séchées. Bien sûr, consommer du basilic régulièrement comme assaisonnement est une bonne chose mais il ne faut pas s'en contenter si l'on veut vraiment profiter de toutes ses propriétés.


- Puissant antispasmodique et décontractant musculaire, le basilic permet de soulager les digestions difficiles, parfois accompagnées de spasmes intestinaux. Il active le transit, réduit l'aérophagie et les ballonnements. Il peut aussi s'avérer utile en cas de règles douloureuses.

- Le basilic désinfecte et apaise. Par exemple, en cas de piqûre par un insecte, quelques feuilles fraîches froissées et appliquées sur la piqûre auront un effet apaisant immédiat. Cela vaut aussi pour de petites irritations de la peau. Le basilic possède également des composés qui aident à lutter contre les inflammations. Une tisane utilisée en gargarisme pourra soulager une gorge irritée par la toux.

Enfin, le basilic est un important pourvoyeur de vitamine K, essentiel, entre autres bienfaits, à la coagulation du sang. Il contient également de la provitamine A, du calcium et du phosphore.

4. Le romarin, symbole d’éternelle jeunesse et de mémoire


Cette plante, Rosmarinus officinalis, à la renommée très ancienne, est caractéristique de la région méditerranéenne, où elle pousse spontanément. En jardinière ou au jardin, elle aura besoin d'un bon ensoleillement.

Plante aromatique par excellence, elle est également d'un grand intérêt thérapeutique.


- En effet, il s'agit d'une des grandes plantes de la mémoire. Les étudiants de la Grèce antique confectionnaient des couronnes de romarin qui, portées autour du cou, favorisaient mémoire et activité intellectuelle. Aujourd'hui encore, certains étudiants grecs l'utilisent en cure avant leurs examens.

- Cette plante est aussi connue pour ses effets sur la sphère digestive. Elle calme les spasmes, favorise l'appétit il stimule l'activité du foie (le romarin est une plante cholérétique et cholagogue, qui favorise la sécrétion et l'expulsion de la bile).

- Elle est également anti-infectieuse et conviendra bien au traitement des rhumes et bronchites. De plus, elle aide à soutenir l'immunité et protège le système respiratoire.

- En usage externe, une décoction de feuilles de romarin appliquée sur des compresses peut faciliter la cicatrisation de petites plaies cutanées et apaiser un eczéma.

- Elle est en outre une bonne aide d'appoint en cas de maladies rhumatismales.

5. La menthe poivrée, plante de caractère


De son nom scientifique Mentha x piperita, la menthe poivrée sera un précieux atout dans votre jardin médicinal, pour un accompagnement au quotidien. Attention, les rhizomes de la menthe peuvent vite envahir le terrain… Il vaut alors parfois mieux la contenir en pot ou en jardinière. Elle aime être cultivée dans une terre légère.

La menthe est une plante répandue dans le monde entier, utilisée depuis des siècles dans toutes les pharmacopées et appréciée pour ses multiples vertus. Il en existe de nombreuses variétés. Son odeur est intense et ne laisse personne indifférent.


- La menthe poivrée, elle, est antispasmodique ; une tisane après les repas facilitera donc la digestion. Elle calmera aussi les nausées ou les vomissements. Elle active les sécrétions biliaires et s’avère donc intéressante en cas d’inflammation de la vésicule.

- La menthe poivrée agit également sur le système nerveux et peut apaiser les maux de la tête. De plus, et c’est une particularité, elle est à la fois sédative à faible dose et tonifiante à forte dose. On peut donc ajouter quelques feuilles séchées ou fraîches serviront en infusion, fumigation, ou dans un bain reconstituant.




La liste pourrait s’allonger


Mélisse, origan, sauge, verveine, camomille, marjolaine, sarriette, valériane, millepertuis, mauve, etc., toutes ont leur place au jardin ou sur le balcon. Pour créer son jardin médicinal, il sera important de définir les objectifs thérapeutiques pour soi et sa famille. Cela permettra de choisir les plantes en fonction des besoins.

Pour une aide ponctuelle, une infusion pourra suffire mais, pour un effet thérapeutique notable, il faudra les absorber en quantité suffisante. N’hésitez pas à consulter pour être conseillé.

Source : Biocontact n°310 – mars 2020 – article rédigé par Marie Gaultier, journaliste formée à l’herboristerie

7 vues
20191102_121653 (2).jpg

Perrine BIJEIRE – Naturo-Nantes

7 bd François Blancho 44200 Nantes

07 66 71 13 30, perrine.bijeire@protonmail.com

Responsable de la publication : Perrine BIJEIRE – Naturo-Nantes

Hébergeur du site : Wix - Wix.com Inc. - 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 - +1 415-639-9034.

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

©2020 by Naturo-Nantes.